L’église Saint Nicolas de Tolentino à Dimiao

L’église Saint Nicolas de Tolentino est l’une des plus anciennes églises en pierre de Bohol. Elle a été construite au début du XIXe siècle. Elle est facilement identifiable par ses clochers jumeaux de chaque côté de sa façade. L’église porte le nom du saint patron de la ville dont la fête est célébrée chaque années le 10 septembre.

Autour de l’église

Tout d’abord, devant l’église se trouve une tour avec l’image du Sacré-Cœur de Jésus où les « hugos » se font pendant les rites à l’aube (salubong) du dimanche de Pâques. L’église abrite des vestiges du régime espagnol et a bénéficié de travaux de rénovation.

Ensuite, le bâtiment derrière l’église servait autrefois de couvent mais abrite maintenant une école. Devant la tour du Sacré-Cœur se trouve un monument dédié au héros national des Philippines, José Rizal.

Et en face de l’église, de l’autre côté de la route se trouve la salle municipale, un bâtiment typiquement espagnol avec des fenêtres cintrées proéminentes, des murs peints en blanc et un toit rouge.

Enfin, à côté de l’église se trouvent les ruines d’Ermita. Ce sont des ruines d’une structure en pierres coralliennes construite sous le régime espagnol. Elles sont parallèles à la nef de l’église Saint-Nicolas Tolentino et auraient été utilisées comme forteresse militaire, chapelle et lieu de sépulture des membres du clergé espagnol. Des fouilles archéologiques ont été entreprises en 1995 et 1998 dans le but de découvrir son passé mystérieux.