Bohol

Votre prochaine destination : un voyage aux Philippines

Accueil » Visayas » Bohol

L’île de Bohol est l’une des plus touristiques des Visayas. Située au cœur de la région, elle attire depuis longtemps les touristes en quête de belles plages et de découvertes. Les plongeurs trouvent aussi de quoi se régaler à Bohol tant ses récifs coralliens sont riches.

Bohol est une île relativement grande puisqu’elle compte 261 km de côtes et plus d’1,2 millions d’habitants. Sa capitale, tagbilaran, dispose d’un port où débarquent la plupart des touristes puisqu’il est desservi par les compagnies maritimes de bateau rapides : Ocean Jet, Weesam et Supercat (2GO).

 

Les liaisons entre Cebu et Tagbilaran sont donc nombreuses et ne durent que 2 heures. Tagbilaran dispose également d’un aéroport qui va se voir de plus en plus concurrencé par le nouvel aéroport de Panglao, juste à côté de la plage d’Alona.

La taille de Bohol fait que seuls certains endroits sont fréquentés par les touristes notamment le centre où on peut observer les collines de chocolat et les tarsiers, on peut aussi profiter du calme de la rivière Loboc. L’autre partie largement fréquentée par les touristes n’est autre que Panglao et sa célèbre plage d’Alona.

Ces dix dernières années, les projets hôteliers n’ont cessé de se multiplier dans cette partie de Bohol du fait de la construction et l’ouverture d’un nouvel aéroport international. De ce fait, le nombre de chambres a triplé et le choix est vaste. Les tarifs, eux, sont relativement élevés.

Autour de la plage d’Alona, on trouve donc énormément d’hôtels, de restaurants, de bars, de clubs de plongée et des magasins. La population de touristes surpasse maintenant celle des locaux dans quartier qui était pourtant si calme il y a une dizaine d’années.

Pas très loin de Panglao, il y a quelques îles qui valent le détour, le temps d’une journée, on les aperçoit depuis le bord plage. Pamilacan est une petite île typique peuplée de pêcheurs, en partant tôt le matin, sur le chemin, on aperçoit souvent des dauphins. Sur place, on peut faire du masque et tuba dans le sanctuaire marin et profite de la plage.

De l’autre côté, plus connues et plus fréquentées, il y a Balicasag et Virgin Island. On va surtout à Balicasag pour nager et observer les tortues qui y sont vivent en grand nombre. Il n’est pas rare de se mettre à l’eau et de compter 5 ou 6 tortues autour de soi.

Sur Panglao, en dehors d’Hinagdanan Cave, il n’y a pas grand-chose d’autre à visiter. Depuis Alona, on peut facilement trouver des solutions (scooter à louer ou rejoindre un groupe en van) pour visiter les attractions principales de Bohol. Le tout se fait en une journée.

 

Idées voyages aux Philippines

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble

Voyage itinérant Pinatubo-Sagada-Banaue

Traversez le Nord de Luzon avec sa Cordillera et ses rizières en terrasse en passant par le célèbre volcan Pinatubo

Après avoir gravi le volcan, vous empruntez la célèbre Halsema Highway pour découvrir les terrasses de riz et les cercueils suspendus.

8 jours à partir de 750€

Voyage itinérant Cebu-Dumaguete-Siquijor-Bohol

La Reine du Sud vous accueille et vous ouvre la porte vers Negros, l’île mystique de Siquijor et Bohol

Un séjour plein de découvertes où vous pourrez nager avec les requins-baleine et les tortues, observer les tarsiers et les lucioles, consulter un guérisseur et compter les collines de chocolat.

10 jours à partir de 850€

Voyage itinérant Puerto Princesa-Port Barton-El Nido

Remontez Palawan depuis Puerto Princesa jusqu’à El Nido en passant par Port Barton

L’île la plus belle du monde et la plus verte de l’archipel vous accueille pour y découvrir ses perles et ses paysages karstiques. Passez des journées entières en bateau dans une eau cristalline.

10 jours à partir de 1100€

Depuis Panglao, le premier arrêt est souvent le Blood Compact, une statue commémorative du pacte de sang fait entre l’espagnol Legazpi et le philippin Sikatuna en 1565. Il en résultait un accord des philippins de se faire convertir par les espagnols au catholicisme, sans représailles.

Vous passerez par l’église de Baclayon, une des plus vieilles du pays, la paroisse a été fondée en 1596, l’église a été terminée en 1737. Construite en pierres coralliennes comme la plupart des églises de la région, l’intérieur a été récemment rénové, suite aux dommages causés par le tremblement de terre de 2013, et vaut le détour, notamment le retable.

Vous verrez nécessairement des tarsiers, de préférence dans le sanctuaire qui se situe à Corella, fondé en 1996 principalement par Carlito Pizarras, qui a dédié sa vie au tarsier. Ce sanctuaire est une réserve pour cette animal protégé qui s’étend sur plus de 8 hectares, mais le site en lui-même englobe une surface de 167 hectares au total.

 

Merci pour vos témoignages

Polly Liao “Très bonne organisation au niveau logement, transferts, réservations hôtelières ainsi que les recommandations pour les attractions touristiques !! Ils vont même jusqu’à vous emmener dans les bons restaurants que seuls les locaux connaissent. Je reviendrai à coup sûr aux Philippines !” Polly Liao, Taiwan
Nico “Très professionnel et bonne organisation ! Merci pour tout, je les recommande fortement à quiconque recherchant une agence de voyage sur Cebu. Vous serez entre de bonnes mains et pour un bon prix. Merci encore.” Nico Monopoli, Italie
Stephen “ J’ai passé un super séjour en famille, les destinations et les hotels correspondaient tout à fait à ce que je souhaitais. Mes enfants s’en sont donnés à cœur joie en découvrant la faune et la flore locale, en particulier le tarsier et les requins-baleines. Je reviendrai surement l’an prochain pour des randonnées ! ” Stephen (France)
Carol “ j’ai adoré ces vacances, j’ai été pouponnée du début à la fin, je n’ai eu aucune mauvaise surprise. L’équipe m’a accueillie à mon arrivée, et dès que j’avais un doute, je pouvais les joindre facilement. ” Carol (Taiwan)

En venant dans ce sanctuaire, une zone limitée est réservée aux touristes qui peuvent ainsi admirer dans le silence le plus complet, quelques spécimens de cet animal nocturne pas plus gros que la taille d’un poing. Il a la particularité de pouvoir tourner son cou à 360° (180 de chaque côté). C’est un animal solitaire, ce qui veut dire qu’on ne trouve généralement pas plus d’un tarsier par hectare, dans leur habitat naturel.

En sortant du sanctuaire, on se rapproche de Loboc où on peut profiter d’un repas croisière sur la rivière. Puis, il est temps de se diriger vers les collines de chocolat. Ces fameuses formations géologiques datant de plus de 2 millions d’années s’étalent sur plus de 50km² et doivent leur nom à l’herbe qui les recouvre et qui prend la couleur brune durant la saison sèche.

En dehors de ces attractions principales, Bohol dispose d’autres endroits moins fréquentés qui raviront les touristes en quête d’itinéraires en dehors des sentiers battus. A l’opposé de Tagbilaran, au sud-est de Bohol, donc, il y a notamment une ville qui s’appelle Anda où on trouve quelques hôtels à taille humaine.

Il y a quelques grottes à visiter, dans lesquelles on peut se baigner. La région voisine de la Sierra Bullones vaut également le détour : vallonnée, vous y verrez des chutes d’eau et quelques rizières en terrasse. A côté d’Anda se trouve Jagna d’où on peut prendre le bateau pour Camiguin. Et puis, plus au nord, en face de Cebu, on trouve quelques petites îles comme Cabilao. Un peu plus loin, vous avez l’île de Siquijor qui vous tend également les bras.

Accessible depuis le port de Tubigon, desservi par Cebu en 2 heures, Cabilao et ses voisines Sandingan et Pangangan ne sont encore guère développées, et conservent par conséquent un calme très appréciable.

Bohol présente donc un grand intérêt pour de nombreux touristes, le développement de Panglao permet un accès de plus en rapide à Alona, mais il existe aussi d’autres destinations possibles, des alternatives originales et moins fréquentées qui feront de votre séjour une véritable évasion tropicale.